📸 La liste de tout mon matos photo 📸

Mon matériel photo : entre voyage, nature et portrait

Publié le
Matériel photo

Si vous partagez ma passion pour la photographie de chien et les panoramas de randonnée à couper le souffle, vous êtes au bon endroit. Je vais vous faire découvrir la liste complète de mon matériel de photographie, de mon appareil photo, un Sony a6600, à mes accessoires en passant par mes objectifs, parmi mes préférés, le Sony 85mm f1.8 et le Sigma 18-50mm f2.8.

Je ne suis pas une professionnelle, mais mon appareil photo est l’extension de mon regard : je capture des instants de vie, du regard curieux d’un chien en balade au sommet embrumé d’une montagne après une randonnée éprouvante. Ma journée typique ? Un mélange éclectique de « assis », « pas bouger » et l’ascension de sentiers sinueux, toujours avec mon fidèle appareil photo en bandoulière. Les chiens, avec leur joie de vivre contagieuse, ont cette manière unique de redonner vie à des scènes ordinaires. Et que dire des randonnées ! Chaque sommet atteint est une victoire, un moment suspendu dans le temps, que j’aime immortaliser. Je partage donc mon amour de la photographie avec ma passion pour la randonnée et les animaux.

Maintenant que vous avez un aperçu de ma passion pour la photographie et des photos que je peux faire, il est temps de plonger dans le cœur du sujet : mon matériel photo. De l’appareil photo qui ne me quitte jamais, à ces petits accessoires qui font toute la différence, je vais vous partager tous les détails de mon arsenal photographique. Que vous soyez un amateur éclairé ou un passionné avide de conseils (comme moi), j’espère que cette présentation vous inspirera et vous aidera à choisir l’équipement adapté.

Photographie animalière (canine)

Sony a6600 : Mon compagnon de sentier

Le Sony a6600 est bien plus qu’un simple appareil photo pour moi ; c’est un véritable compagnon au quotidien. Sa première qualité, qui me séduit à chaque utilisation, est son autofocus ultra-rapide et précis. Qu’il s’agisse de suivre un chien qui court à toute vitesse ou de capturer un oiseau en plein vol lors d’une randonnée, cet autofocus ne me laisse jamais tomber. J’avais le Sony a6000 avant et le bond en avant est énorme ! Il verrouille le sujet avec une précision chirurgicale, permettant de capturer des moments vifs avec une netteté impressionnante.

La stabilisation intégrée est un autre point fort de ce boîtier. Elle est essentielle car tous mes objectifs ne sont pas stabilisés. Lors de randonnées j’aime bien pouvoir prendre des photos à la volée. Avec la stabilisation, mes photos sont très nettes, même lorsque je ne peux pas utiliser de trépied.

Parmi les autres fonctionnalités qui rendent le Sony a6600 si précieux à mes yeux, il y a sa qualité d’image exceptionnelle, et il permet de monter dans les ISO sans avoir trop de grains. Sa luminosité me permet de shooter dans des conditions de lumière variées, que ce soit tôt le matin ou lors de journées couvertes. Son écran tactile inclinable est aussi un atout majeur, notamment quand je suis à moitié allongée par terre pour prendre mon chien en photo. Eh oui, un cocker c’est proche du sol !

En plus, avec son autonomie de batterie longue durée, je n’ai jamais à m’inquiéter de le pousser dans ses retranchements. Encore une fois, par rapport au a6000 que j’avais avant, la batterie n’a rien à voir, je m’en soucie rarement.

Bref, j’aime vraiment trop mon Sony a6600 qui répond vraiment à toutes mes attentes de photographe amateur.

Appareil photo Sony a6600

Sony FE 85mm f/1.8 : pour des portraits (animaliers) saisissants ! Mon objectif préféré !

L’objectif Sony FE 85mm f1.8 est une véritable perle dans mon équipement photographique, surtout quand il s’agit de capturer l’expressivité de mon chien ou de réaliser des portraits mémorables. Ce que j’adore avec cet objectif, c’est son ouverture à f/1.8, qui non seulement me permet de jouer avec la profondeur de champ, mais offre également une excellente performance en basse lumière. C’est idéal pour les portraits de mon toutou (ou ceux des autres) dans la forêt.

La focale fixe de 85mm est parfaite pour la photographie animalière et les portraits en plein air. D’ailleurs, sur mon Sony a6600, au format APS-C, cet objectif plein format équivaut environ à un 135mm (Full Frame). J’ai choisi cette focale pour éviter d’être trop près de mon sujet et laisser le naturel faire son travail. Les détails sont fins et le bokeh magnifique.

Un autre point fort de cet objectif est sa netteté. Les images produites sont d’une clarté impressionnante, des centres aux bords. C’est crucial pour moi, car j’aime que chaque détail compte, que ce soit dans le regard d’un chien ou la texture d’une peau. De plus, sa construction est plutôt légère pour un objectif plein format, il est facile à transporter lors de mes sorties, que ce soit pour une séance photo rapide avec mon chien ou une session de portrait improvisée.

Enfin, sa mise au point automatique est très rapide, c’est d’ailleurs l’une des raisons, avec son ouverture et sa focale, pour lesquelles il ne quitte jamais mon boîtier lors de sessions animalières.

Le Sony FE 85mm f/1.8 est un joyau pour toute personne passionnée par la photographie de portrait et animalière. Alliant performance, qualité d’image et rapidité, c’est un incontournable dans mon sac photo.

Sony FE 85mm f1.8

Tamron 70-180mm f/2.8 : mon futur objectif pour la photographie animalière

Le Tamron 70-180mm f/2.8 est en haut de ma liste de souhaits ! En complément de mon Sony FE 85mm f1.8, ce téléobjectif, avec sa plage focale impressionnante de 70 à 180mm, semble être l’objectif idéal pour m’aventurer à la photographie animalière et m’approcher d’animaux plus sauvages sans perturber leur environnement naturel.

L’ouverture constante de f/2.8 sur toute la plage de focale est un élément clé pour mes shootings dans la nature. Elle promet non seulement d’excellentes performances en faible luminosité, mais aussi la possibilité de créer un beau bokeh, mettant en valeur l’animal tout en douceur en floutant l’arrière-plan.

La réputation de Tamron n’est plus à faire et cet objectif semble faire l’unanimité. J’attends également avec impatience de tester son autofocus, qui a l’air à toute épreuve.

Tamron 70-180mm f2.8

Lifestyle, randonnée et voyage

Sigma 18-50mm f2.8 Contemporary : mon couteau suisse

Le Sigma 18-50mm f2.8 Contemporary pour monture Sony-E est l’objectif polyvalent par excellence. Que ce soit en randonnée, en voyage ou pour capturer les petits moments du quotidien, cet objectif ne me fait jamais défaut. Sa plage de focale de 18-50mm couvre un large éventail de perspectives, me permettant de passer aisément d’un grand paysage panoramique à un détail plus intimiste, sans avoir à changer d’objectif.

Ce qui rend cet objectif si spécial pour moi, c’est son ouverture constante à f/2.8. Cette luminosité est un atout majeur. Je peux photographier librement dans des conditions de lumière variées, des forêts ombragées aux rues éclairées à la tombée de la nuit. Je peux également jouer avec la profondeur de champ, créant de superbes flous d’arrière-plan pour des photos lifestyles par exemple.

L’autofocus de cet objectif est un autre point fort. Rapide et réactif, il me permet de capturer des moments fugaces sans flou de bougé, que ce soit un sourire spontané ou pour du portrait de rue.

La netteté est remarquable sur toute la plage de zoom, avec des couleurs fidèles et un contraste équilibré. Sa construction compacte et légère est la cerise sur le gâteau. J’avais hésité avec le Tamron 17-70mm pour sa plage plus large, mais son poids de près du double m’a rebuté. Le Sigma n’est pas contraignant lors de randonnées ou de voyages. Cela me permet d’avoir toujours à portée de main un objectif capable de répondre à presque toutes les situations photographiques.

Le Sigma 18-50mm F2.8 Contemporary est un joli mélange entre polyvalence et performance, indispensable pour tout photographe cherchant à capturer aussi bien la grandeur des paysages que les détails subtils de la vie quotidienne.

Sigma 18-50mm F2.8 Contemporary SONY-E

Sony 35mm f/1.8 : un compagnon fiable au quotidien pour un budget contenu

Sony E 35mm f1.8

Le Sony 35mm f/1.8 a été un pilier dans mon parcours photographique. Ça a été mon premier objectif lorsque j’avais un budget plus serré. Cet objectif est très qualitatif, je l’utilisais au quotidien pour des scènes lifestyles et des paysages avec une clarté et une netteté surprenantes.

Sa grande ouverture à f/1.8 est un gros point fort, elle permet de jouer avec une faible profondeur de champ, créant un joli flou d’arrière-plan, mais aussi d’avoir de jolis portraits en intérieur lors de repas familiaux.

Le Sony 35mm f/1.8 est également un choix pratique pour les photographies de tous les jours grâce à sa taille compacte et légère. Il est facile à transporter et idéal pour ces moments spontanés.

Même s’il a longtemps accompagné sur mon Sony a6600, je l’ai récemment remplacé par le Sigma 18-50mm pour sa plage de focale variable qui m’offre plus de flexibilité, notamment pour les photos de paysages où j’avais besoin d’un grand-angle. J’ai perdu en ouverture, mais pour mon utilisation, c’est amplement suffisant.

Sony 18-105mm f/4 : un objectif à tout faire

Comme le précédent, j’ai remplacé le Sony 18-105mm f/4 par le Sigma 18-50. Oui, ce n’est pas du tout le même objectif, mais j’avais besoin d’un objectif plus compact et plus lumineux. Je jonglais sans cesse avec le Sony 35mm et ça devenait contraignant en balade.

Le Sony 18-105 offre une plage focale étendue qui couvre la plupart des besoins d’un photographe amateur, de la photographie de paysage aux portraits. Sa polyvalence est son atout majeur, il permet de jouer avec différentes perspectives sans changer constamment d’objectif.

Pour sa grande plage focale, le Sony 18-105mm f/4 est relativement léger. Si vous voulez un seul objectif c’est le bon choix. Vous pouvez faire de la photo de paysage grâce au grand-angle et aborder des portraits créatifs entre 70 et 105mm.

L’ouverture constante à f4 est également un vrai plus. Ce n’est pas idéal en intérieur par faible luminosité par exemple, mais il convient à la plupart des situations. De plus, son budget est très intéressant, on peut l’obtenir à des prix abordables.

Sony E 18-105mm f4

Le sac à bandoulière Peak Design Everyday Sling 3L : tout simplement indispensable

Parmi mes accessoires de photographie, le sac à bandoulière Peak Design Everyday Sling 3L tient une place de choix. Ce sac compact m’accompagne partout ! Sa solidité et son étanchéité sont des atouts incontestables, me permettant de transporter mon matériel en toute sécurité, quelles que soient les conditions météorologiques. L’intérieur bien organisé et modulable du sac me permet de ranger mon appareil photo avec un objectif, souvent le Sigma 18-50mm et un second objectif, le Sony 85mm. J’ajoute également une batterie supplémentaire et d’autres petits accessoires essentiels comme le Lenspen.

Peak Design Sac à bandoulière Everyday Sling 3L
Lenspen pinceau de nettoyage pour objectif

Trépied SIRUI Compact Traveler 5C : mon choix pour la stabilité

Je ne suis pas une grande fan de photographie avec trépied. J’aime la spontanéité du moment et pouvoir dégainer rapidement mon appareil photo lorsqu’un sujet ou un paysage s’offre à moi. Le trépied SIRUI Compact Traveler 5C est donc l’un des accessoires que j’utilise le moins. Il trouve toutefois sa place dans mes projets photographiques plus sédentaires, en particulier pour le portrait en intérieur ou lors de sorties organisées ou je n’ai pas à me préoccuper du poids de mon matériel photo.

La stabilité et la fiabilité du SIRUI 5C sont inestimables. Il offre une excellente base pour mon appareil, me permettant de jouer avec les réglages, la composition et l’éclairage sans me soucier des tremblements ou du mouvement de l’appareil.

En sorties photos organisées, ce trépied me permet également de prendre des photos avec une longue exposition pour figer les mouvements d’un courant d’eau par exemple ou capturer le filet de lumière d’un véhicule.

La construction robuste du SIRUI Compact Traveler 5C et sa facilité de manipulation sont des atouts supplémentaires. Il est rapide à déployer et à ajuster. De plus, sa compacité, une fois replié, facilite son transport.

Treks et marche ultra-légère (MUL)

Parmi mon matériel photo quotidien et surtout pour les treks où chaque gramme compte, j’ai intégré des accessoires clés qui allient légèreté et fonctionnalité. Le premier est mon iPhone 15 Pro. Utra-polyvalent avec son zoom optique 6x et son zoom numérique jusqu’à 15x, il me sert non seulement de téléphone mais aussi d’appareil photo. Sa qualité d’image est impressionnante !

Pour stabiliser mon iPhone ou pour les selfies, j’utilise le trépied JOBY GorillaPod 3K. Sa flexibilité et sa légèreté sont parfaites pour les treks. Je peux facilement l’accrocher à mon sac et le fixer en un éclair à un arbre ou à n’importe quel support. Pour compléter ce setup, j’ai la pince pour smartphone de Manfrotto. Je peux fixer mon iPhone sur le GorillaPod.

Enfin, j’ai ajouté à mon iPhone le PopSockets PopGrip MagSafe. Cet accessoire est incroyablement pratique pour une meilleure prise en main de mon smartphone, surtout lors de randonnées où je ne veux pas risquer de le faire tomber. Sa compatibilité avec MagSafe me permet de l’attacher ou de le détacher facilement.

Ensemble, ces accessoires forment un ensemble léger et très efficace, idéal pour les treks de plusieurs jours. Ils me permettent de rester créatif et réactif, capturant des images de qualité sans me surcharger.

iPhone 15 Pro

Imprimantes photo du partage instantané à la qualité professionnelle : Fujifilm Instax Share SP-2 et HP Envy Photo 6230

J’adore les photos sur écrans, mais encore plus dans les mains. Et les offrir, n’en parlons pas ! La Fujifilm Instax Share SP-2, bien qu’un peu ancienne, a une place spéciale dans mon cœur. Elle est parfaite pour imprimer et partager instantanément de petites photos avec un charme vintage. Lors de repas en famille ou entre amis, cette mini-imprimante portable me permet de créer des souvenirs tangibles et personnels à offrir.

Pour des besoins d’impression plus professionnels, je me fie à la HP Envy Photo 6230. Cette imprimante offre une qualité d’image supérieure, parfaite pour les tirages de mes photos de paysage ou de portrait animaliers. Sa polyvalence, son fonctionnement sans faille et la fidélité des couleurs qu’elle reproduit sont essentiels pour garantir que mes images imprimées reflètent fidèlement la vision capturée avec mon appareil photo.

Imprimante photo Instax Mini Link 2
Imprimante photo HP Envy Photo 6230

Logiciels : Lightroom et Photoshop, le duo incontournable de post-production

Dans ma routine de post-production, deux logiciels sont essentiels : Lightroom et Photoshop, que j’utilise autant sur mon Mac que sur mon iPad. Lightroom est mon outil de prédilection pour la majorité du travail de retouche. Sa capacité à organiser efficacement mes bibliothèques de photos, couplée à ses fonctions d’édition, je peux ajuster la luminosité, le contraste, les couleurs et bien d’autres paramètres. L’application mobile sur iPad m’offre également la flexibilité de retoucher mes images en voyage.

Pour des retouches plus poussées ou des modifications spécifiques, je me tourne vers Photoshop. Ce logiciel me permet d’aller au-delà des ajustements de base, en réalisant des compositions complexes, des retouches détaillées ou en ajoutant des éléments qui ne sont pas possibles dans Lightroom.

Adobe Creative Cloud Photographie

Mon espace de travail entre télétravail et retouches photo

Mon bureau est conçu pour allier efficacité professionnelle et passion pour la photographie. Au cœur de cet espace se trouve mon MacBook Pro 14 pouces M1 Pro, un concentré de puissance et de performance, parfait pour gérer à la fois mes tâches de télétravail et mes sessions de retouche photo. L’ajout d’un écran Dell 24 pouces, placé sur un support d’écran PC, élargit mon espace de travail visuel, rendant le multitâche plus confortable et la retouche photo plus précise grâce à sa qualité d’affichage supérieure.

Pour compléter ce setup, j’utilise l’Apple Magic Keyboard et l’Apple Magic Mouse, deux accessoires qui offrent une expérience utilisateur fluide et ergonomique, essentielle lors de longues heures de travail ou de retouche. Mon MacBook repose sur un support d’ordinateur portable pour avoir le haut de mon écran au niveau de mon regard, sans avoir à baisser la tête.

L’éclairage est assuré par la superbe lampe BenQ ScreenBar, qui éclaire mon espace de travail sans éblouissement ni reflet sur l’écran, un détail crucial lors de l’édition de photos pour garantir la précision des couleurs et le confort visuel.

Le clou de mon bureau est sans doute le bureau assis-debout FLEXISPOT EC5B Pro, accompagné de son plateau. Cette configuration me permet d’alterner entre les positions assise et debout. Pour compléter l’ensemble, un tapis anti-fatigue FLEXISPOT se trouve sous mes pieds pour éviter la fatigue lors des périodes de travail debout.

J’ai récemment craqué pour le siège de bureau Herman Miller Sayl, un véritable bijou pour mon dos ! Tous les liens ci-dessous.

Cet espace de travail est donc un équilibre parfait entre fonctionnalité et confort, me permettant de m’immerger pleinement dans mes projets professionnels et mes passions créatives.

Conclusion : entre passion et pratique

Tout au long de cet article, nous avons exploré l’univers de ma passion photographique. De mon fidèle Sony a6600, à l’objectif polyvalent Sigma 18-50mm F2.8, en passant par mon incontournable Sony 85mm F1.8 pour des portraits animaliers, chaque élément de mon équipement photo a une place importante.

L’objectif n’est pas de vous inciter à acheter le même matériel, mais à vous aider à vous faire un avis, en fonction de votre utilisation. Bien sûr, si vous avez les mêmes passions que moi, vous pouvez vous tourner vers l’un de ces matos photo les yeux fermés.

Photo of author

Julie

Passionnée de photo, j’ai souvent été frustrée par les délais d’impression. Pour y remédier, j’ai cherché la meilleure imprimante photo. Suite à mes recherches et tests, j’ai créé ce site pour vous guider, à votre tour, dans le choix de la meilleure imprimante pour vos besoins. Sinon, je (télé)travaille dans le milieu du web.